Deux partis politiques abandonnent l’eau du Canada, trois la défendent

Sierra Club Canada
2008-10-10
(Ottawa)  L’engagement des cinq partis politiques principaux au niveau de la protection de l’eau du Canada varie beaucoup, conclue une analyse de Sierra Club Canada, publiée aujourd’hui.

« Nous sommes étonnés de voir la conclusion de notre analyse que trois partis font des engagements sérieux pour s’adresser à l’absence du rôle fédéral en ce qui concerne la protection de l’eau douce au Canada, tandis que deux partis y manque carrément, » affirme Stephen Hazell, directeur exécutif de Sierra Club Canada.

Le Parti vert reçoit le plus haut grade de l’étude, suivit de près du Nouveau parti démocratique et du Parti libéral.  Le Bloc Québécois et le Parti conservateur trainent en arrière, et partagent presque la dernière place.

Les électeurs canadiens ont besoin de savoir qui protégera les sources d’eau fraiche, qui développera une stratégie nationale sur l’eau dans le contexte du changement climatique, et qui protégera les écosystèmes aquatique des dérivations massives d’eau, des exportations, et des déchets toxiques miniers, » dit Celeste Côté, responsable de la campagne d’eau pour Sierra Club Canada.

L’étude évalue les engagements électoraux de chaque parti pour voir s’ils reflètent bien les recommandations reconnues dans des documents parvenants des groupes variés d’experts en politique d’eau.  Les documents en question sont Au courant : plan d’action fédéral pour l’eau douce (du Groupe Gordon de scientifiques et de citoyens préoccupés par l’eau), et Demain n’attend pas : comment le Canada peut véritablement changer le cours des choses (mars 2008, publié par 11 des organisations de conservation et d’environnement les plus grandes au Canada).  Les deux documents représentent le travail de 17 organisations et avaient été présentés et discutés avec tous les partis durant la dernière session parlementaire.

« Les Verts, les NPD, et les Libéraux sont tous à peu près d’accord quand il s’agit des actions nécessaires pour sauvegarder l’eau douce au Canada, » dit Jean Langlois, directeur des campagnes nationales de Sierra Club Canada.  « Le Bloc Québécois et le parti Conservateur, par contre, ont complètement manqué de s’y adresser. »

Le rapport au complet (en anglais)

- 30 -

Pour plus d’information, veuillez contacter :
Celeste Côté, Responsable de la campagne d’eau, 613-241-4611 x 233, 613-240-3838 (cel.)
Jean Langlois, Directeur des campagnes nationales, 613-241-4611 x 230, 613-266-5326 (cel.)

READ THE BLOG of Sierra Club Canada Foundation's Program Director John Bennett and follow him on TWITTER

       

Sign-up and get involved...

Receive important news and action alerts!