Le programme nucléaire de McGuinty doit être arrêté

Sierra Club of Canada
2006-06-13

<br />
<br />
English Version

(Ottawa) Le Sierra club du Canada condamne l’annonce faite aujourd’hui par le gouvernement de l’Ontario sur la construction de nouveaux réacteurs nucléaires.  Le nucléaire représente un risque environnemental et économique inutile, selon l’organisation.  

« Nous n’avons pas le droit de placer un tel fardeau sur nos enfants, » a dit John Bennett, Conseiller sur la politique Energétique.  « L’efficacité, la conservation, et l’énergie renouvelable sont des options beaucoup plus sûres et économiques. »  

Le gouvernement de l’Ontario n’a pas prêté attention au succès qu’ont connu bon nombre d’autres juridictions, ainsi que les nombreux rapports produits par le Sierra Club et d’autres organisations qui ont conclu que l’élimination de l’électricité produite au nucléaire et au charbon est possible, et produirait des bénéfices économiques pour l’Ontario.  Le Sierra Club a aussi fait venir des experts Californiens sur l’efficacité et la conservation énergétique pour rencontrer des représentants au sein du gouvernement.  

« Malheureusement, ce gouvernement n’a pas pris en compte les gains potentiels énormes que pourraient nous apporter la conservation et l’efficacité, et a choisi de s’embarquer sur le chemin très coûteux, dangereux, et non fiable de l’énergie nucléaire, » a dit Dan McDermott, Directeur du Chapitre de l’Ontario du Sierra Club.  « Soit le gouvernement investit dans des énergies propres et vertes, soit il investit dans le nucléaire, il n’y a pas assez d’argent pour faire les deux. »  

Cette décision est d’autant plus irresponsable étant donné l’émergence récente d’une cellule terroriste près de la centrale nucléaire a Pickering.  Les responsables de la sécurité nous assurent que la sécurité a été accrue, mais est-ce que quelques gardes armés suffisent pour arrêter un camion chargé d’explosifs conduit par des Kamikazes?  

« Y a-t-il un système de sécurité impénétrable? » demande Bennett qui dans les années 1970, qui avec un groupe d’environnementalistes dans les années 1970 a pénétré dans la centrale nucléaire de la péninsule Bruce pour démontrer le manque de sécurité autour des centrales en Ontario.  « Si moi j’y arrive, n’importe qui peut le faire, »  dit-il.

Le Sierra club du Canada s’opposera a l’expansion nucléaire de l’Ontario, en se servant de tous les moyens légaux disponibles.  « Nous avons déjà une dette de $20 milliards, ainsi qu’un million de grappes de combustible irradié.  Nos enfants méritent mieux que ça. »  A dit Emilie Moorhouse, Chargée de la campagne pour l’énergie et l’atmosphère.  

-30-

Pour plus d’informations, contacter :
John Bennett : (613) 291-6888
Dan McDermott : (416) 960-9606
Emilie Moorhouse (français) : (613) 241-4611

Sign-up and get involved...

Receive important news and action alerts!